UN AN APRÈS UNE ÉLECTION HISTORIQUE, MARJOLAINE BOUTIN-SWEET EST FIÈRE DU TRAVAIL ACCOMPLI

Il reste toutefois encore beaucoup à faire pour faire entendre la voix du Québec auprès du gouvernement conservateur, dit la députée
MONTRÉAL — Un an après une élection historique qui a propulsé le Nouveau Parti démocratique au rang d’opposition officielle, la députée Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) se dit fière du travail accompli jusqu’à présent et réitère son engagement à faire entendre la voix de ses concitoyens et concitoyennes auprès du gouvernement conservateur.
«Aujourd’hui, c’est la fin du commencement pour notre nouvelle équipe, déclare-t-elle. Mais c’est aussi le commencement de la fin pour un gouvernement qui pense qu’il peut ignorer les priorités des Canadiens.»
Depuis son élection, la députée a travaillé très fort sur les dossiers du logement social, de l’itinérance, de la prostitution et des fermetures d’usines dans l’Est de Montréal, des enjeux fort importants dans la circonscription. Elle a d’ailleurs été nommée porte-parole de l’opposition officielle en matière de Logement par le chef néo-démocrate, Thomas Mulcair. «Le gouvernement fédéral doit prendre acte des nombreux besoins en logement dans la région montréalaise et agir en conséquence, explique Mme Boutin-Sweet. Le temps des palabres est révolu: place à l’action!»
Un an après l’élection, rappelle Mme Boutin-Sweet, les conservateurs sont de leur côté déjà empêtrés dans une multitude de scandales quant à leur mauvaise gestion et leur manque de transparence. La gestion chaotique du dossier des F-35, les nombreuses enquêtes de la Commissaire à l’éthique, les allégations d’appels robotisés trompeurs: les tuiles continuent de s’abattre sur les conservateurs.
Les députés québécois ont été particulièrement actifs ces derniers mois pour faire entendre la voix de leurs concitoyens à Ottawa. Parmi les grands dossiers abordés par les néo-démocrates, on note la présentation d’un projet de loi sur le bilinguisme des agents du Parlement tel le vérificateur général. Les députés se sont opposés au report de deux ans de l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et à la destruction du registre des armes à feu. Ils ont aussi surveillé l’éthique des ministres conservateurs. «Je suis fière d’avoir pu représenter les valeurs de mes concitoyens et de faire face à ce gouvernement qui n’est pas à l’écoute de la population et qui a laissé tomber le Québec. Je continuerai à interpeller le gouvernement pour qu’il investisse de manière responsable plutôt que de sabrer arbitrairement dans les programmes sociaux dont nous avons besoin », dit Mme Boutin-Sweet.
La députée d’Hochelaga indique par ailleurs qu’elle et son équipe seront fins prêts à prendre le pouvoir en 2015 pour enfin doter le Canada d’un gouvernement à l’écoute de sa population. «Nous voulons changer les choses et nous sentons que la population est derrière nous, qu’elle nous demande de mettre de côté la vieille façon de faire de la politique», dit-elle.
-30-
Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Youssef Amane, Attaché de presse du caucus du NPD youssef.amane@parl.gc.ca ou 613-222-6993