SURVIE DU CLUB DE CURLING LONGUE-POINTE : MARJOLAINE BOUTIN-SWEET DEMANDE L’INTERVENTION DU MINISTRE SAJJAN

MONTRÉAL — Les membres du comité de survie du Club de curling Longue-Pointe et la députée d’Hochelaga, Marjolaine Boutin-Sweet, ont demandé aujourd’hui au ministre de la Défense nationale, Harjit Singh Sajjan, d’agir immédiatement pour éviter la fermeture du club.

« Nous avons fait preuve de bonne foi depuis l’annonce de la fermeture du club par les Forces armées canadiennes en janvier dernier, a déclaré Marjolaine Boutin-Sweet. Nous avons présenté un plan de redressement visant à permettre au Club de curling d’attirer davantage de membres militaires et vétérans afin de respecter les règles d’adhésion. Mais nous n’avons pas assez de temps pour le mettre en œuvre. »

Ces derniers mois, les membres du comité de survie et Marjolaine Boutin-Sweet ont travaillé d’arrache-pied afin de présenter un plan de redressement viable au colonel Sébastien Bouchard, le commandant en chef du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada. Malheureusement, le dirigeant de la base militaire refuse de nous accorder le temps nécessaire pour exécuter notre plan et maintient la décision de fermer le Club de curling Longue-Pointe le 1er mai.

« Nous demandons au ministre Sajjan de nous accorder le sursis nécessaire pour sauver ce club et nous conformer au règlement des Forces armées canadiennes, a ajouté Jocelyn Sauvageau, membre du Club. Cette institution militaire de l’Est de Montréal, qui fait le pont entre civils et militaires depuis 50 ans, mérite une dernière chance. »

Rappelons que le Club de curling Longue-Pointe a récemment fêté ses 50 ans et qu’il est le seul Club de curling francophone sur l’île de Montréal. Fort de son ancrage dans les Forces armées canadiennes et dans la communauté, il a acquis une solide réputation d’excellence partout au Québec.

– 30 –