SÉCURITÉ DE LA VIEILLESSE : LES ALLÉGATIONS DES CONSERVATEURS SONT INSENSÉES

Les experts affirment que le programme de la SV est viable. Les propos alarmistes de la ministre Finley sont irresponsables.

OTTAWA – Le programme de la Sécurité de la vieillesse est viable à long terme et les conservateurs doivent cesser de semer la peur pour tenter de justifier la réduction des prestations aux personnes âgées, a martelé la chef de l’opposition officielle, Nycole Turmel.

Mme Turmel réagissait au discours prononcé aujourd’hui par la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, Diane Finley.

« Stephen Harper veut faire payer par les aînés ses priorités malavisées. Les conservateurs ont des milliards pour l’achat des F-35, leur coûteux programme de prisons et leurs cadeaux fiscaux aux grandes entreprises, mais les coffres sont vides quand il s’agit de prestations pour les personnes âgées vulnérables », a dénoncé Mme Turmel.

« Les conservateurs jouent avec les chiffres pour faire peur aux Canadiens, mais les experts ont catégoriquement démenti que ce programme risquait la faillite. »

Avec cette offensive contre le programme de la Sécurité de la vieillesse, Stephen Harper risque d'effacer tout le chemin parcouru vers l’élimination de la pauvreté chez les aînés.

« S’il fait passer l’âge de la retraite de 65 à 67 ans, Stephen Harper va aggraver le problème de la pauvreté chez les aînés. Il oublie que la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti sont les seules sources de revenus de certains aînés. Les néo-démocrates croient que toutes les personnes âgées méritent de prendre leur retraite dans la dignité », a rappelé Mme Turmel.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Marc-André Viau, attaché de presse principal du caucus, 613-925-9228 ou Marc-Andre.Viau@parl.gc.ca