Rentrée parlementaire - hiver 2014

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve, page 2 | Par Marjolaine Boutin-Sweet

Chers concitoyens et concitoyennes, j'espère de tout cœur que l'année 2014 s'annonce belle pour vous.

C'est le retour à Ottawa et sachez que je suis prête à y défendre fermement vos intérêts. Et ces temps-ci, les défis auxquels nous faisons face au parlement touchent de près les citoyens d'Hochelaga.

Parlons de Postes Canada, par exemple. Le gouvernement conservateur a annoncé juste avant les fêtes de Noël que Postes Canada cessera de livrer le courrier à domicile et que le coût du timbre augmentera encore. Ils envisagent donc installer des boîtes communes un peu partout dans les quartiers.

Pas très plaisant l'hiver. Mais pour certaines personnes c'est beaucoup plus que d'avoir à surmonter un banc de neige. Pensez aux personnes non voyantes ou celles dont la mobilité est réduite. Lors des soupers de Noël auxquels j'ai participé, les aîné-e-s étaient en furie. D'ailleurs je vous incite à suivre leur exemple et à venir chercher des copies de la pétition du NPD à notre bureau afin de la faire signer à vos voisin-e-s et ami-e-s.

Le comité auquel je siégeais a été rappelé d'urgence à Ottawa pour entendre le directeur général de Postes Canada. Il a osé prétendre que les aîné-e-s seraient heureux d'avoir à se déplacer pour aller chercher leur courrier pour « se garder en forme »!

Les propositions pour générer de nouveaux revenus ont été ignorées. Seules les coupures de services et l'augmentation de prix ont été retenues. Un manque total de vision!

Parlant de manque de vision, les conservateurs continuent à s'entêter à laisser expirer les ententes finançant le logement social et coopératif. En 2014 et dans les années qui suivront, plusieurs coopératives d'habitation, HLM et OBNL d'habitations du quartier et d'ailleurs vivront la fin de leur entente avec la SCHL. Certains de ces loyers sont subventionnés pour que les locataires n'aient pas à payer plus de 25% de leurs revenus pour se loger. Un ménage qui paie 25% de ses revenus en logement peut alors payer l'épicerie et s'offrir de petits luxes. Bref, faire rouler l'économie! Un dollar investi en logement social rapporte bien plus en fin de compte. Surtout si on considère qu'une personne vivant dans un logement trop cher et malsain entraînera bien plus de frais en soins de santé pour les gouvernements. À mon avis, une subvention au logement pour quelqu'un ayant de faibles revenus est en fait un investissement à long terme. Un investissement social ET économique.

À ces enjeux importants s'ajoute la campagne du NPD qui propose au gouvernement plusieurs mesures pour aider les gens à joindre les deux bouts. Nous n'avons pas l'intention de lâcher prise. Je vous encourage à en faire autant.  Vous recevrez d'ailleurs sous peu un dépliant au sujet de cette campagne. N'hésitez pas à contacter mon bureau si ces sujets vous tiennent à cœur.

Bonne année 2014!