RADIO-CANADA DOIT AVOIR LES MOYENS DE BIEN SERVIR LES CANADIENS, DIT NYCOLE TURMEL

Le diffuseur public a un rôle primordial à jouer au pays, rappelle la chef du NPD 

MONTRÉAL- Radio-Canada est un acteur crucial au sein de la société canadienne et le gouvernement conservateur ne doit pas sabrer aveuglément son budget, sans considération pour le public, a insisté aujourd’hui la chef du NPD, Nycole Turmel, lors d’une visite à Montréal. 

« Des compressions de 10 pour cent signifient que le budget de Radio-Canada sera amputé de plus de 100 millions de dollars par année, a indiqué Mme Turmel. Certains conservateurs voudraient même amputer le budget de 20 pour cent. » 

Le NPD est conscient de l’importance de Radio-Canada pour les communautés du pays, incluant celles des régions éloignées et les communautés en situation linguistique minoritaire.  

« Les conservateurs s’apprêtent à charcuter un joyau culturel national et c’est inquiétant. La culture québécoise ne serait pas la même sans Radio-Canada. Et de nombreuses communautés situées loin des grands centres, qui comptent sur la société d’État pour être informées et diverties, risquent de voir leur service public se détériorer », a ajouté le porte-parole adjoint en matière de patrimoine canadien, Pierre Nantel (Longueuil-Pierre-Boucher).

« En 2011, les Québécoises et les Québécois ont actionné les roues du changement », a conclu Mme Turmel. « Ils ne veulent pas revenir en arrière vers les même vieux débats et scandales. En travaillant ensemble, nous parviendrons à vaincre les conservateurs en 2015 et à offrir un meilleur avenir aux familles québécoises. » 

-30-


Pour de plus amples renseignements, veuillez joindre :
David Patry, attaché de presse, Service au caucus du Québec
514 238-8240 ou david.patry@parl.gc.ca