Question posée à la Chambre des communes le 13 juin 2011 concernant une famille d'Hochelaga menacée d'extradition

Mme Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga, NPD): Monsieur le Président, la semaine dernière, je me suis levée à la Chambre pour soulever le fait que les Castillo Olivares, qui ont fui leur pays parce que leur vie était menacée, allaient être expulsés du pays le 15 juin. Depuis mon intervention, rien ne s'est passé. Dans deux jours, si rien n'est fait, ils seront déportés vers le Mexique.

Le ministre pourrait-il suspendre cette mesure de renvoi pour une durée d'un mois afin de permettre aux enfants de compléter leur année scolaire et à la famille de finaliser les démarches préalables à sa déportation?

L'hon. Jason Kenney (ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, PCC): Monsieur le Président, en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels, il n'est pas permis à un ministre de commenter de façon publique les détails d'un cas particulier sans l'approbation des sujets concernés. J'encourage donc tous les députés, s'ils ont des inquiétudes en ce qui concerne des cas particuliers, à les soulever en privé avec moi pour que je puisse leur donner des réponses.