PREMIÈRE CONSULTATION PUBLIQUE DU NPD SUR LE LOGEMENT: LE GOUVERNEMENT CONSERVATEUR DOIT AGIR, DISENT LES PARTICIPANTS

MONTRÉAL — Le NPD a lancé la tournée canadienne de sa porte-parole matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet, jeudi soir lors d’une consultation publique à Montréal. Les témoignages recueillis serviront à jeter les bases de la politique du parti sur cette importante question en vue des élections de 2015.
La première d’une série de consultations publiques s’est déroulée en présence des députés Alexandre Boulerice (Rosemont-Petite-Patrie) et Hélène Laverdière (Laurier-Ste-Marie). «L’accès à un logement convenable et abordable est un droit fondamental que le gouvernement doit protéger, a affirmé Mme Boutin-Sweet (Hochelaga) à la lumière des nombreuses interventions qui ont ponctué la soirée.
Devant plus d’une centaine de citoyens de tous les horizons, les néo-démocrates ont rappelé ce soir que 260 000 ménages québécois auraient besoin d’un logement subventionné actuellement. Or, le dernier budget fédéral du gouvernement conservateur n’y a réservé aucune somme. Pire: les subventions déjà octroyées pour les logements sociaux existants n’ont pas été renouvelées et rien n’indique que les conservateurs ont l’intention de s’occuper du problème.
«Le logement social aide les gens à réintégrer la société et à maintenir une qualité de vie acceptable, a dit M. Boulerice. Les citoyens s’attendent à ce que le fédéral assume ses responsabilités en la matière.»
«Il faut rénover les logements sociaux existants et prévoir de l’argent pour en bâtir de nouveaux rapidement », a ajouté Mme Laverdière.
Dans la prochaine année, Marjolaine Boutin-Sweet parcourra le pays afin de consulter la population au sujet du logement, ce qui inspirera la Stratégie pancanadienne du NPD pour le droit au logement. D’ici Noël, elle aura visité plusieurs régions du Québec, de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse.
-30-