POUR LE NPD, LA SÉCURITÉ PUBLIQUE DOIT ÊTRE UNE PRIORITÉ ET PASSE PAR LE REMPLACEMENT DU PONT CHAMPLAIN - Des responsables fédéraux admettent que réparer le pont plutôt que de le remplacer met le public à risque

OTTAWA –Le NPD demande aux conservateurs de Stephen Harper de prioriser la sécurité publique et de remplacer le Pont Champlain.

Avant de changer son fusil d’épaule plus tôt aujourd’hui, le ministre des Transports Denis Lebel avait expliqué aux médias qu’il croyait préférable de cacher un nouveau rapport sur la sécurité du Pont Champlain au lieu de dévoiler la vérité aux Canadiens quant aux questions liées à la sécurité de la structure.

« Les déclarations du ministre Lebel étaient une insulte aux usagés du pont et il devrait s’excuser, » a mentionné Olivia Chow, la porte-parole du NPD en matière de Transports. « Le vrai enjeu, c’est la décision des conservateurs de couper dans les investissements pour les infrastructures, alors qu’ils devraient aller de l’avant sur des projets d’importance, comme le remplacement de ce pont. »

Dans un courriel obtenu par le NPD, des responsables fédéraux admettent que le pont comporte « plusieurs problèmes » et que le plan actuel de réparation « comprend certains risques ». Selon le NPD, cela explique pourquoi les conservateurs ont tout d’abord refusé de dévoiler un rapport qui contredit la décision du gouvernement de rapiécer le pont vieux de 50 ans au lieu de le remplacer.

Jamie Nicholls, le porte-parole adjoint du NPD en matière de Transports, s’inquiète que le ministre mette la sécurité publique en danger en refusant de remplacer le pont.

« Le ministre Lebel refuse de faire face à la réalité : le Pont Champlain doit être remplacé, » a pour sa part indiqué Nicholls. « Quand des morceaux de béton se détachent de la structure, il devient évident que le travail de rapiéçage ne fonctionne pas. »

« Cacher les problèmes ne les feront pas disparaître, » a conclu Chow. « Le gouvernement a la responsabilité d’être honnête et transparent avec les familles canadiennes à propos des risques causés par leur refus de remplacer le pont. »
-30-
Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec :
George Soule, attaché de presse du caucus, 613-850-3448 ou George.Soule@parl.gc.ca