MARJOLAINE BOUTIN-SWEET MARCHE AUX CÔTÉS DU FRAPRU POUR LE DROIT AU LOGEMENT

MONTRÉAL — La porte-parole du NPD en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) marche aux côtés des militants du FRAPRU aujourd’hui pour réclamer le maintien du financement fédéral en matière de logement social.

La majorité des ententes de financement à long terme entre le gouvernement et les fournisseurs de logements sociaux viendra à terme d’ici les 15 prochaines années. Malgré l’échéance, les conservateurs refusent de s’engager à poursuivre ce financement.

«L’accessibilité de tous les citoyens à un logement sûr, adéquat, accessible et abordable est pourtant au coeur d’une société inclusive et moderne, indique la députée. Il est temps que le gouvernement conservateur s’en rende compte!»

Le droit au logement a toujours été central dans l’action des néo-démocrates comme Mme Boutin-Sweet. Le parti a d’ailleurs récemment présenté le projet de loi C-400, qui établirait une stratégie pancanadienne du logement, ainsi que le projet de loi C-241, qui vise à inclure le droit au logement dans la Déclaration canadienne des droits et libertés.

«Quand je vois à quel point les gens sont mobilisés autour de cet enjeu, je suis confiante qu’ensemble, nous parviendrons à faire changer les choses, dit Mme Boutin-Sweet. Les néo-démocrates seront toujours présents pour défendre le droit des citoyens à un logement convenable.»

-30-