MARJOLAINE BOUTIN-SWEET DRESSE UN BILAN POSITIF DE SON PREMIER MANDAT

MONTRÉAL – Alors que les travaux parlementaires ont pris fin à la Chambre des communes, la députée Marjolaine Boutin-Sweet a dressé le bilan de son premier mandat à titre d’élue néo-démocrate d’Hochelaga, avant les élections prévues le 19 octobre prochain.

Au cours des quatre dernières années, le NPD a lutté avec acharnement contre l’abolition de services à Postes Canada, dont la livraison à domicile, les compressions à Radio-Canada, la contestée réforme de l’assurance-emploi, le projet de loi « antiterroriste » C-51 critiqué pour son atteinte aux droits et libertés, ou encore pour renforcer la sécurité ferroviaire et les protections environnementales.

« Nous avons non seulement formé l’opposition la plus forte et la plus efficace ayant rivalisé avec le gouvernement conservateur depuis son élection en 2006, mais nous avons aussi livré la marchandise avec des résultats concrets pour le Québec. » a tenu à souligner Mme Boutin-Sweet.

La session parlementaire qui s’achève a en effet permis au NPD de faire des gains aux dépens des conservateurs. L’opposition officielle a notamment forcé la majorité conservatrice à réduire les impôts des PME et à abolir la taxe fédérale sur les produits hygiéniques féminins.

Durant son mandat, Marjolaine Boutin-Sweet a talonné le gouvernement conservateur sur la question du logement et de l’itinérance. « C’est un enjeu important dans la circonscription, mais s’assurer que personne n’est laissé pour compte et que tout le monde a un toit sur la tête, ça fait partie de mon engagement » a affirmé la députée d’Hochelaga. À titre de porte-parole néo-démocrate, elle a mené une tournée à travers le Canada sur la situation et lancé la campagne Un Toit, Un Droit visant à rétablir le financement fédéral dans le logement social. Rappelons que celui-ci est appelé à disparaître complètement d’ici 2040, ce qui rend vulnérable à l’itinérance des milliers de personnes.

« Le NPD a le vent dans les voiles, ça se sent sur le terrain. Dans un peu plus de trois mois, les électeurs pourront élire un gouvernement fédéral doté d’un solide plan pour bâtir une société plus juste et plus verte, avec Tom Mulcair comme premier ministre. Nous pouvons enfin sortir de de l’alternance entre les vieux partis, c’est possible. » a conclu Marjolaine Boutin-Sweet, qui promet de se faire très présente avec son équipe tout l’été. 

-30-