MARJOLAINE BOUTIN-SWEET DRESSE LE BILAN DE LA SESSION PARLEMENTAIRE

Logement social, itinérance et assurance-emploi ont occupé la députée au cours des derniers mois
MONTRÉAL – Alors que la session parlementaire à Ottawa vient de se terminer, la députée Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) se dit préoccupée par les dérives du gouvernement conservateur mais dresse malgré tout un bilan positif de son travail à la Chambre des communes et en circonscription.
En tant que porte-parole de l’opposition officielle en matière de logement, mais particulièrement en tant que députée de Hochelaga, Mme Boutin-Sweet a suivi attentivement les dossiers de logement social et d’itinérance et a travaillé de près avec les groupes de la circonscription offrant des services dans ces domaines. Elle se dit aussi particulièrement préoccupée par la fin des conventions entre plusieurs groupes de logements sociaux et le gouvernement fédéral.
Grâce au travail acharné de la députée, l’organisme Dopamine, qui travaille auprès des personnes utilisatrices de drogues et à fort risque d’itinérance, a obtenu un financement fédéral de plus de 600 000$ afin de se relocaliser dans un secteur clé du quartier.
À Ottawa, aux côtés de ses collègues néo-démocrates, Mme Boutin-Sweet a notamment lutté contre le dépôt d’un deuxième projet de loi monstre de plus de 400 pages en quelques mois. Celui-ci contenait, entre autres, l’abolition pure et simple des mesures environnementales de la Loi sur la protection des eaux navigables, ce qui laissera 99% des lacs et rivières du pays sans protection. «Il s’agit d’un recul écologique majeur contre lequel nous nous sommes battus, mais les conservateurs se sont bornés et ont adopté cette aberration», indique Mme Boutin-Sweet.
«Devant nous, on voit un gouvernement fatigué et usé, empêtré dans des scandales et incapable de gérer des dossiers complexes, comme Nexen et les F-35», affirme la députée.
Le NPD s’est aussi opposé formellement à la réforme punitive de l’assurance-emploi entamée par les conservateurs. Selon le plan imposé par ces derniers, certains chômeurs devront accepter n’importe quel emploi situé dans un rayon d’une heure de route de leur domicile, sous peine de perdre leurs prestations. Cela entraînera inévitablement un exode de la main-d’œuvre dans plusieurs régions du pays, en plus de punir injustement les travailleurs saisonniers.
Enfin, Mme Boutin-Sweet a dénoncé l’attitude arrogante du gouvernement, qui a encore une fois utilisé le bâillon à maintes reprises. Le manque de transparence et le refus de rendre disponible l'information nécessaire pour faire des choix éclairés démontrent le mépris des conservateurs envers les Canadiens et leurs institutions démocratiques.»
«Heureusement, le NPD a su les forcer à rendre des comptes. Les néo-démocrates forment une équipe d’administrateurs compétents qui écoutent les Canadiens et dont la priorité est l’intérêt public», affirme-t-elle.
Le contraste entre le Canada de Stephen Harper et celui des néo-démocrates n’a jamais été aussi clair qu’aujourd’hui.
-30-