Marjolaine Boutin-Sweet défend le droit des femmes de choisir

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve, publié en ligne le 28 septembre 2012
Le débat sur l'avortement ne doit pas être rouvert, estime la députée de Hochelaga, Marjolaine Boutin-Sweet, qui réitère son engagement à protéger le droit de choisir des femmes, ainsi que leur droit à des services d'avortement accessibles et sécuritaires. C'est pourquoi elle s'est opposée à la motion déposée par un député conservateur à ce sujet.
 « Le droit des femmes à choisir n'est pas négociable. Je m'opposerai toujours à toute tentative de criminaliser l'avortement, comme me le demandent des centaines de personnes de la circonscription de Hochelaga », déclare la députée.
« Le NPD est le seul parti reconnu qui votera unanimement contre la motion conservatrice. Les femmes canadiennes se sont battues avec détermination et courage afin d'obtenir le droit à l'avortement et nous devons respecter cet important acquis de notre société », souligne la porte-parole du NPD en matière de justice, Françoise Boivin.