Marchons avec les travailleurs et les travailleuses des postes

Contre la réduction des services et la hausse des tarifs postaux

Samedi 10 mai, 9 h 30
Place Émilie-Gamelin
Métro Berri-UQAM

Le 11 décembre dernier, Postes Canada a annoncé la réduction de ses services, l’augmentation de 30% des tarifs de ses timbres et la suppression de la livraison du courrier à domicile pour des millions de personnes. Et ce n’est là que la plus récente attaque dirigée contre notre service postal public.

Sans surprise, les conservateurs ont donné leur aval à cette annonce, qui affectera durement les aînés et les personnes vivant avec un handicap et qui fera en sorte que 6000 à 8000 travailleurs et travailleuses des postes perdront leur emploi d’ici 5 ans. Les changements toucheront également les municipalités, les organismes communautaires, les PME et les entreprises familiales qui comptent sur la livraison du courrier à domicile.

Pourtant, plusieurs organisations ont proposé de nombreuses façons pour moderniser et améliorer les services postaux, mais également pour permettre à Postes Canada de générer de nouveaux revenus par la création de services bancaires, par exemple. Or, le Conference Board du Canada, qui a mené une étude pour Postes Canada, a affirmé que ces solutions n’avaient même pas été envisagées.

Le gouvernement de Stephen Harper poursuit donc la tradition conservatrice puisque, sous le premier ministre Brian Mulroney (1984-1993), plus de 1 500 bureaux de poste avaient été fermés d’un bout à l’autre du pays.

Si les conservateurs ont choisi leur camp, le NPD a choisi le sien : celui d’appuyer les aînés, les personnes à mobilité réduite et tous les citoyens qui verront leurs services postaux dramatiquement réduits. Le Canada sera-t-il vraiment le seul pays du G7 à ne pas offrir de livraison de courrier à domicile? Nous pensons que Postes Canada offre des services importants et essentiels depuis plus d’un siècle et que la population compte sur un service postal de proximité. Nous croyons également qu’une véritable consultation digne de ce nom devrait être menée afin de moderniser Postes Canada sans supprimer les services sur lesquels comptent nos collectivités et sans prendre le chemin de la privatisation.

Je vous invite à signer ma pétition en ligne pour envoyer un message clair à Stephen Harper que nous refusons la réduction de nos services postaux : http://bit.ly/QR3tkn.

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a lancé un appel à une vaste mobilisation pancanadienne le 10 mai prochain : marchons avec les facteurs et factrices pour dénoncer la réduction des services, la hausse des tarifs postaux et les pertes de milliers d’emploi!