LUTTE CONTRE L’ITINÉRANCE: LES CONSERVATEURS DOIVENT DÉVOILER LES DONNÉES SUR LEURS COUPES

MONTRÉAL — Devant les cris du coeur des organismes de lutte contre l’itinérance qui doivent composer avec des coupes dans leur financement, la députée néo-démocrate Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) demande au gouvernement conservateur de révéler les conséquences exactes de leurs déplorables actions.

«Quels montants de l’enveloppe de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) ont été coupés pour des projets qui n’auront pas le temps d’être réalisés cette année, compte tenu du processus par lequel les projets devront passer?», a demandé la députée d’Hochelaga lors de la période des questions au Parlement fédéral.

La députée a rappelé que malgré les promesses conservatrices, des modifications tardives aux modalités de la SPLI mettent en péril les subventions versées à de nombreux organismes venant en aide aux personnes itinérantes.

Les changements de dernière minute dans le financement de la lutte contre l’itinérance ont d’importantes conséquences sur le terrain, a ajouté Mme Boutin-Sweet. Il est aberrant de faire passer cette réorientation idéologique en coupant dans les conditions de travail des personnes qui oeuvrent corps et âme avec les plus pauvres de notre société!»

-30-