Logement abordable: plaidoyer pour un partenariat à long terme

Le Droit, publié en ligne le 25 mai 2012

Par François Pierre Dufault

La ministre des Affaires municipales et du Logement de l'Ontario presse  le gouvernement fédéral d'embarquer dans un «partenariat à long terme»  pour la construction et la rénovation de logements abordables, alors que  l'entente actuelle est sur le point de prendre fin.

«C'est la prochaine frontière de notre discussion», a déclaré Kathleen Wynne, vendredi, alors qu'elle faisait l'annonce d'un investissement de près de 145 millions $ avec son homologue fédérale Diane Finley, responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

L'annonce avait lieu au nouveau complexe Beaver Barracks, au centre-ville d'Ottawa. L'ensemble de 254 unités de logement situé à l'angle des rues Catherine et Metcalfe est l'un des 27 projets qui ont reçu du financement en vertu de l'Entente Canada-Ontario concernant le logement abordable. Ce partenariat a permis de construire 1282 nouvelles unités de logements abordables à travers la province, créant plus de 3200 emplois par la même occasion.

«Les gens qui sont bien logés ont de plus grandes chances de prendre part au développement économique de notre province. Les enfants ont de plus grandes chances de réussir», a plaidé Mme Wynne.

Sans prendre d'engagement à long terme, la ministre Finley a tout de même indiqué de la construction de logements abordables fait partie des priorités du gouvernement conservateur de Stephen Harper. Il s'agit d'un bon moteur pour stimuler la création d'emplois, selon elle. «Les travaux de construction et de rénovations mettent rapidement les gens de métiers au travail».

Conclue en 2005, l'Entente Canada-Ontario concernant le logement abordable doit prendre fin dans deux ans.