LES PERSONNES TOUCHÉES PAR LA CRISE DU LOGEMENT NE PEUVENT PLUS ATTENDRE

Notre société vit une crise du logement sans précédent: prix des maisons et des loyers en hausse vertigineuse, pénurie de logements, longues listes d’attente pour des logements sociaux et augmentation de l’itinérance.  Le NPD demande au gouvernement de prendre immédiatement des mesures d’urgence. Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre après la prochaine élection pour que cette crise soit résolue.

 «La pénurie de logements abordables est une conséquence directe des coupes faites dans le financement par les gouvernements libéraux et conservateurs successifs. Il faut que des actions concrètes soient entreprises dès maintenant. Le manque de logements convenables et abordables est une honte nationale, a affirmé Marjolaine Boutin-Sweet, députée fédérale d’Hochelaga et porte-parole adjointe en matière de logement. Il est inacceptable que dans un pays aussi riche que le nôtre, autant de gens recherchent désespérément un logement abordable. Attendre après la prochaine élection ne règle pas la situation, alors qu’aujourd’hui même des gens sont menacés d’expulsion ou se retrouvent sans-abri et que les prix continuent d’augmenter. »

 Le NPD a utilisé sa première journée de l’opposition de la session d’automne du Parlement pour montrer que les mesures adoptées par le gouvernement libéral ne répondent  pas à l’urgence de la situation.  La motion présentée stipule que le gouvernement devrait investir dès maintenant la moitié du financement prévu pour sa stratégie sur le logement.

 « En mai 2016, j’avais déposé le projet de loi C-265 qui visait à assurer aux Canadiens un logement sûr, adéquat, accessible et abordable. En plus de mon projet de loi, j’avais demandé aussi une stratégie en logement dédiée aux Autochtones, communautés les plus durement touchées par la crise du logement. C’est une crise majeure, on ne peut attendre encore deux ans, il faut agir maintenant! », conclut Marjolaine Boutin-Sweet.

 

Marjo

À une manifestation organisée par le FRAPRU

Front d'action populaire en réaménagement  urbain.