LES MUNICIPALITÉS ABANDONNÉES PAR LES CONSERVATEURS

OTTAWA – Le nouveau plan Chantiers Canada ne comblera pas le déficit d’infrastructure et de transport en commun auquel doivent faire face les municipalités de l’ensemble du pays. Le NPD exhorte le gouvernement conservateur à prendre des mesures immédiates afin que le plan réponde aux besoins des municipalités.

«Le nouveau Fonds Chantiers Canada ne réserve aucune somme pour les municipalités. Pourtant, plus de 60 % des infrastructures publiques du pays sont justement la propriété des municipalités», a déclaré la porte-parole du NPD en matière d’infrastructure et de collectivités, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga).

Le gouvernement a aussi limité la capacité des municipalités de décider de leurs priorités. En effet, le Nouveau Fonds Chantiers Canada ne leur permettra pas de financer leurs routes locales et leurs infrastructures de sports et loisir, culturelles et touristiques, et la totalité du financement fédéral ne peut plus dépasser un tiers des coûts du projet. Alors que les municipalités disposent déjà de moyens financiers limités, cela pourrait se traduire par des augmentations de taxes municipales pour les familles.

La nouvelle condition d'examen de faisabilité des projets en partenariat public-privé pourrait aussi entraîner des délais importants. Selon Infrastructure Canada, cette évaluation pourrait prendre de 6 à 18 mois, ce qui pourrait faire manquer une ou deux saisons de construction aux municipalités.

«Les Canadiens veulent que leur argent soit investi dans leurs infrastructures locales. Ils veulent que leur argent serve à réduire les embouteillages et réparer les ponts en décrépitude. Nous demandons au gouvernement de revoir les conditions déraisonnables qu’il a imposées aux municipalités », a ajouté Mme Boutin-Sweet.

-30-