LES MODIFICATIONS AU PROGRAMME DE TRAVAILLEURS ÉTRANGERS TEMPORAIRES NE PROTÈGENT PAS LES EMPLOIS CANADIENS

OTTAWA – Les modifications au Programme de travailleurs étrangers temporaires (PTÉT) apportées par les conservateurs ne suffiront pas à protéger les emplois canadiens.

« Les conservateurs ont semé le chaos dans ce programme, ce n’est certainement pas eux qui trouveront le moyen de le réparer, a déclaré la porte-parole du NPD en matière de ressources humaines et de développement des compétences, Chris Charlton. La plupart de ces changements ne font que boucher superficiellement des trous que les conservateurs ont eux-mêmes creusés. »

«  Les changements annoncés aujourd’hui ne sont que des pansements. On a plutôt besoin d’une réforme complète, a affirmé la porte-parole du NPD en matière de citoyenneté et d’immigration, Jinny Sims. Les conservateurs ont surtout apporté ces changements pour se sauver la face. Ils ne font pas ce qu’il faut pour protéger les emplois des Canadiens. »

Les changements annoncés hier passent à côté du vrai problème : ils ne renforcissent pas les règles entourant les abus du programme. Sans mesures pour obtenir des renseignements détaillés sur le marché du travail, sans enquête sur les mauvaises utilisations du programme et sans coopération avec les provinces pour mettre fin au mauvais traitement des TÉT, le programme comportera toujours d’importantes lacunes qui le rendront vulnérable aux abus. De plus, les changements ne s’attaquent pas au problème d’abus du programme de mutation : il sera toujours possible d’y avoir recours pour contourner les règles du PTÉT.

« Les conservateurs ne passent à l’action que lorsque les médias les mettent dans l’eau chaude, a déploré la porte-parole adjointe du NPD en matière de ressources humaines et de développement des compétences, Marjolaine Boutin-Sweet. Les Canadiens méritent mieux et les néo-démocrates continueront de se battre pour mettre en place des mesures qui protègent vraiment les emplois canadiens. »

– 30 –