LES FAMILLES N’ACCEPTERONT PAS LA VENTE DES AÉROPORTS AU SECTEUR PRIVÉ, SOUTIENT LE NPD

Le service dans les zones rurales se dégradera et les frais augmenteront si le projet de vente à rabais des conservateurs se réalise 

OTTAWA –  Le projet du gouvernement de vendre les actifs de Transport Canada et de privatiser des aéroports à travers le pays rendra les régions rurales moins accessibles et affectera le portefeuille des familles, a fait valoir aujourd’hui la porte-parole du NPD en matière de transports, infrastructure et communautés Olivia Chow. 

Mme Chow a souligné que les petites communautés comptaient sur des moyens de transport efficaces pour leurs liens, et ceux de leur économie, avec le reste du Canada. Le NPD craint que la vente des aéroports isole davantage ces collectivités. 

« Le service de transport terrestre s’est beaucoup dégradé dans certaines régions du pays depuis la privatisation des chemins de fer du CN et la réduction des services d’autobus de Greyhound, a rappelé Mme Chow. Et comme si ce n’était pas assez, Transport Canada va maintenant couper dans les services aériens ruraux en procédant à la privatisation d’aéroports. » 

Mme Chow a ajouté que les plus petites collectivités ne seraient pas les seules à être affectées. Des aéroports, comme l’Aéroport international Pearson de Toronto, sont actuellement gérés par des organismes indépendants choisis par le gouvernement. La privatisation les rendra moins réceptifs aux besoins des passagers et des collectivités locales. 

« Cette initiative entraînera des frais additionnels exorbitants pour les passagers, a affirmé Mme Chow.  Sous prétexte de réduire les coûts, le gouvernement cherche à économiser de l’argent aux dépens de nos infrastructures essentielles. Cela n’aide en rien les familles canadiennes. »

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Marc-André Viau, attaché de presse principal du caucus, 613-295-9228 ou Marc-Andre.Viau@parl.gc.ca