LES CONSERVATEURS DOIVENT RENONCER À COUPER LA SÉCURITÉ DE LA VIEILLESSE

Le NPD demande une nouvelle fois à la Chambre de rejeter les changements annoncés dans le budget
OTTAWA – Irene Mathyssen, la porte-parole du NPD en matière de pensions, a déposé aujourd’hui à la Chambre une motion condamnant le projet conservateur de faire passer l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et au Supplément de revenu garanti de 65 à 67 ans.
Selon le NPD, hausser l’âge d’admissibilité aurait de graves conséquences sur les aînés qui comptent sur la sécurité de la vieillesse et le SRG comme seules sources de revenu.
« En repoussant l’âge d’admissibilité à ces programmes, les conservateurs entraîneront davantage d’aînés dans la pauvreté. Tous les efforts de réduction de la pauvreté seront anéantis. Nos aînés doivent pouvoir prendre leur retraite dans la dignité. Ils n'ont pas à payer pour les mauvais choix des conservateurs », a insisté Irene Mathyssen.
Le NPD estime que la hausse de l'âge d'admissibilité est insensée compte tenu du fait que le programme est viable à long terme. Plusieurs experts, dont le directeurparlementaire du budget, croient qu’il pourrait même être bonifié.
« L’argument des conservateurs qui soutiennent que le programme n’est pas viable à long terme ne tient pas la route. Le gouvernement peut choisir d’investir pour l’achat de chasseurs F-35 qui ne répondent pas à nos besoins, ou choisir d’investir pour assurer la sécurité de la retraite de nos aînés. L’investissement logique est de venir en aide à nos aînés », a conclu Mme Mathyssen.
Voici le texte de la motion, qui sera débattue jeudi :
« Que cette Chambre rejette le projet du gouvernement de hausser l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et au Supplément de revenu garanti de 65 à 67 ans même si le régime est financièrement viable. »
-30-
Pour de plus amples renseignements :
Youssef Amane, attaché de presse du caucus, 613-222-6993 ou youssef.amane@parl.gc.ca