Les conservateurs doivent prendre leurs responsabilités

Le Soleil, Opinion, p. 23 | Par Marjolaine Boutin-Sweet, députée du NPD et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'infrastructures

S'il n'en tient qu'au gouvernement conservateur, la contribution du fédéral dans le nettoyage de la catastrophe de Lac-Mégantic se limitera à 60 millions $. C'est du moins ce qu'a laissé entendre mercredi le ministre Denis Lebel, lieutenant politique de Stephen Harper au Québec, en entrevue cette semaine avec Paul Arcand.

Pressé de questions par l'animateur, à qui le député de Roberval accordait sa toute première entrevue depuis la tragédie, le ministre a indiqué que le fédéral s'en tiendrait pour l'instant aux 60 millions $ déjà annoncés. Pourtant, les estimations les plus optimistes des coûts du nettoyage totalisent plutôt 200 millions $. Si on suit le raisonnement du ministre, le fédéral n'a aucun rôle à jouer dans les "catastrophes naturelles", hormis peut-être celui d'apporter un "appui" aux provinces. Il est déplorable que le ministre soit resté aussi vague sur les responsabilités du fédéral dans ce triste dossier.

Les Québécois s'attendaient à plus de leadership et avec raison. D'autant plus qu'il faut regarder soigneusement le rôle qu'a pu jouer la déréglementation dans le transport ferroviaire, promue tour à tour par les gouvernements libéral et conservateur comme l'une des racines des causes de l'accident de train. Le gouvernement fédéral doit faire preuve de leadership dans ce dossier et prendre ses responsabilités. Cela veut dire tout mettre en oeuvre pour épauler financièrement Québec en ce qui a trait aux coûts du nettoyage, mais également prendre les mesures qui s'imposent pour qu'un tel accident ne se reproduise jamais.

Les citoyens de Lac-Mégantic sont en droit de s'attendre à davantage de la part du gouvernement fédéral.