Les conservateurs déterminés à «déformer» la loi électorale

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve, page 2 | Par Marjolaine Boutin-Sweet

Si je vous disais qu’un gouvernement modifie la loi pour se donner de meilleures chances de se faire élire aux prochaines élections, vous penseriez probablement que je parle d’un pays en voie de développement où les dirigeants font fi de la population et n’en font qu’à leur tête.

Malheureusement, je parle du Canada et du gouvernement de Stephen Harper.

Non satisfaits de se servir de leur majorité pour saccager l’environnement et les filets sociaux comme l’assurance-emploi, la sécurité de la vieillesse et le logement social, les conservateurs viennent de présenter un projet de loi qui modifiera la loi électorale en leur faveur. Le projet de loi C-23 veut, entre autres, empêcher des centaines de milliers de citoyens d’exercer leur droit de vote et retirer au Directeur général des élections le pouvoir d’informer le public au sujet de fraude électorale. Et qui a été accusé de fraudes électorales lors des élections de 2011? Des députés conservateurs.

Les conservateurs essaient d’introduire de nouvelles règles qui rendraient le processus de vote plus difficile pour les aînés, les étudiants et les citoyens autochtones. J’imagine qu’ils pensent qu’ils ne votent pas pour eux?

Plusieurs citoyens, surtout ceux que je viens de mentionner se servent des cartons de votation qu’ils reçoivent à la maison pour aller voter. Plusieurs autres n’ayant pas de documents prouvant leur adresse comptent sur un parent ou un ami pour se porter garant d’eux lorsqu’ils veulent ajouter leur nom à la liste électorale. Les conservateurs veulent mettre fin à ces 2 pratiques. Plutôt que trouver des façons d’encourager les gens d’aller voter, ils leur mettent des bâtons dans les roues. Le projet de réforme électorale prévoit même que le DGE ne puisse plus mener de campagnes de promotion du vote lors d’élections.

Contrairement au gouvernement québécois qui a diminué les montants qu’un individu peut donner à un parti politique, le gouvernement conservateur les augmentent, sans toutefois augmenter la portion déductible d’impôt. Qui se prémunira de cette nouvelle règle croyez-vous? Les travailleurs qui peinent à joindre les deux bouts? Les gens pour qui l’argent n’est pas un problème? Ceux qui votent plus souvent conservateur?

Ces modifications à la loi électorale sont extrêmement partisanes. Du jamais vu dans un pays démocratique d’après Marc Mayrand, l’actuel Directeur général des élections du Canada. Et ils essaient de faire passer cette loi en douce et à vitesse grand V. Ils s’appuient sur des cas de fraude inexistants. Un député conservateur a même inventé une histoire de cartes de votes volées, pour appuyer le projet de réforme. Il a plus tard dû s’excuser à la Chambre des communes pour avoir dit ces faussetés.

Depuis des semaines, le NPD se bat à Ottawa contre ce projet de loi insensé. Puisque le gouvernement conservateur s’oppose catégoriquement à une consultation publique, je vous encourage fortement à exprimer votre opinion en signant la pétition que vous trouverez à l’adresse suivante petition.npd.ca/C-23, ou en passant à mon bureau du 2030 Pie-IX, bureau 225, pour la signer en personne.

La démocratie en prend pour son rhume sous le régime conservateur. C’est de notre devoir à tous d’agir. Continuons à travailler ensemble pour le bien de TOUTE la population.