LES COMPRESSIONS DES CONSERVATEURS FONT MAL À L’INDUSTRIE AÉROSPATIALE DE HOCHELAGA

HOCHELAGA — Le rapport de David Emerson sur l’industrie aérospatiale démontre clairement que le gouvernement conservateur n’en fait pas assez pour appuyer ce secteur important de l’économie de la région, estime Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga).
Dans la circonscription, par exemple, l’École des métiers de l’aérospatiale de Montréal souffre de ce manque de volonté politique.
«L’attitude du gouvernement est contre-productive, dit Mme Boutin-Sweet. Le rapport Emerson recommande de fournir un financement stable à cette industrie. Or, les conservateurs ont préféré sabrer de 10% les sommes réservées à l’Agence spatiale canadienne. C’est illogique et irresponsable.»
«Sous les conservateurs, l’industrie aérospatiale canadienne perd du terrain. D’autres pays font plus et mieux que le Canada et c’est inquiétant», ajoute la porte-parole du NPD en matière d’industrie, Hélène LeBlanc (Lasalle-Émard).
Récemment, les conservateurs ont coupé 500 millions de dollars pour appuyer la recherche et le développement. «C’est un secteur où la lutte est féroce au niveau international. Sans recherche et développement, l’avenir de tout un pan de l’économie canadienne est en danger. Cela va se traduire par des pertes de bons emplois», affirme Mme LeBlanc.
Le NPD va demander au Comité permanent de l'industrie, des sciences et de la technologie de la Chambre des communes d’analyser en détail ce rapport et les impacts de l’inaction des conservateurs pour le secteur aérospatial. 
-30-