Le NPD lance une consultation publique sur le logement

Le Journal de Montréal, publié le 20 septembre 2012

Par Emmanuel Delacour, Agence QMI

Le NPD a lancé la tournée canadienne de sa porte-parole en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet, jeudi soir lors d'une consultation publique à Montréal.

La première d'une série de consultations publiques s'est déroulée en présence des députés Alexandre Boulerice (Rosemont-Petite-Patrie) et Hélène Laverdière (Laurier-Ste-Marie). « L'accès à un logement convenable et abordable est un droit fondamental que le gouvernement doit protéger », a affirmé Mme Boutin-Sweet.

Devant plus d'une centaine de citoyens de tous les horizons, les néo-démocrates ont rappelé que 260 000 ménages québécois auraient besoin d'un logement subventionné. Or, le dernier budget fédéral du gouvernement conservateur n'y a réservé aucune somme.

De plus, les subventions déjà octroyées pour les logements sociaux existants n'ont pas été renouvelées, ont indiqué les néo-démocrates.

« Le logement social aide les gens à réintégrer la société et à maintenir une qualité de vie acceptable », a dit M. Boulerice, ajoutant que les citoyens s'attendent à ce que le fédéral assume ses responsabilités en la matière.

Dans la prochaine année, Marjolaine Boutin-Sweet parcourra le pays afin de consulter la population au sujet du logement, ce qui inspirera la Stratégie pancanadienne du NPD pour le droit au logement. D'ici Noël, celle-ci aura visité plusieurs régions du Québec, de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse.

Récemment les députés du NPD ont déposé deux projets de loi relatifs au logement. La proposition C-241 qui modifierait la Déclaration canadienne des droits et qui vise à faire reconnaître le droit de l'individu à un logement adéquat, à un prix raisonnable et sans obstacle injustifié. De plus, la proposition C-400, qui créerait la Loi sur le logement sûr, adéquat, accessible et abordable, et qui vise à mettre sur pied une stratégie nationale en la matière.