LE NPD FORTEMENT OPPOSÉ À LA RÉORIENTATION DE LA SPLI

MONTRÉAL — Dans le cadre de la grande manifestation organisée aujourd’hui à Montréal, la porte-parole du NPD en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga), tient à réitérer son opposition aux changements apportés à la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI).

Depuis le dépôt du dernier budget conservateur en mars dernier, la porte-parole néo-démocrate s’est fortement opposée à la réorientation unilatérale du programme qui met en péril tous les services et expertises développés au cours des 30 dernières années. Pour la députée, le problème n’est pas l’objectif fort louable de l’approche Logement d’abord, soit de donner un toit à tous et toutes, mais plutôt celui de mettre en péril tous les autres services et expertises développées au cours des 30 dernières années pour imposer cette mesure. Or, l’expérience du Projet Chez soi démontre que le succès d’une insertion dans un logement permanent doit s’appuyer sur un réseau de soutien fort. Selon Mme Boutin-Sweet, il est évident qu’il sera impossible de maintenir le même niveau de services avec 35% d’une enveloppe qui était déjà insuffisante.

«Comme d’habitude, les conservateurs ont fait une réforme sans consulter les principaux acteurs du milieu, affirme Mme Boutin-Sweet. En mettant tous nos oeufs dans le même panier, le gouvernement fédéral détruira l’offre de services en itinérance que le Québec a développée depuis 30 ans.»

Marjolaine Boutin-Sweet poursuit sa tournée pancanadienne sur le logement. Elle fera des arrêts à Saskatoon et Régina afin de consulter des experts et des intervenants qui permettront d’élaborer la Stratégie pan-canadienne pour le droit au logement du NPD.

– 30 –