LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DOIT INVESTIR DAVANTAGE DANS LE LOGEMENT SOCIAL

La porte-parole du NPD en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet, dépose une motion en ce sens à la Chambre des communes

OTTAWA — La porte-parole du NPD en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) dépose une motion à la Chambre des communes pour forcer le gouvernement fédéral à investir davantage dans le logement social.

«Les accords d'exploitation à long terme pour les logements sociaux arrivant à échéance, il est essentiel de les renouveler, pour préserver les subventions fédérales et assurer les fonds nécessaires à la rénovation des immeubles», affirme Mme Boutin-Sweet.

Au Canada, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a des ententes pour plus de 620 000 logements sociaux. Ces ménages comptent sur ces logements à la hauteur de leurs moyens pour leur assurer une vie décente.

La motion déposée aujourd’hui stipule aussi que le gouvernement fédéral devrait travailler en collaboration avec les provinces, les territoires, les municipalités et les partenaires communautaires, pour assurer la pérennité du parc de logements sociaux.

Le texte précise que le gouvernement doit honorer sa ratification du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels ainsi que ses obligations face à la Déclaration universelle des droits de l’homme.

«Le gouvernement fédéral a pourtant une responsabilité claire en matière de logement, rappelle Mme Boutin-Sweet. Si rien n’est fait et que le gouvernement fédéral ne s’engage pas à long terme, on se dirige droit vers une nouvelle crise du logement.»

-30-