LE GOUVERNEMENT DOIT PROTÉGER LES BONS EMPLOIS COMME CEUX D’AVEOS

Le NPD dénonce l’inaction des conservateurs qui ne font rien pour s’assurer que les bons emplois restent au Canada
OTTAWA – Le NPD exige que les conservateurs agissent pour protéger les 2400 travailleurs d’Aveos, qui s’est placée sous la protection des lois sur la faillite aujourd’hui.
L’entreprise qui fait de l’entretien dans le secteur de l’aéronautique a annoncé hier la fermeture, sans préavis, de ses trois usines à Montréal, Winnipeg et Vancouver. Ces établissements faisaient entre autres du travail pour Air Canada.
« C’est inacceptable que nos bons emplois soient transférés aux États-Unis ou ailleurs alors que nous avons l’expertise ici même pour faire le travail. Le NPD exige des actions de la part des conservateurs pour stimuler l’emploi au Canada », a souligné le porte-parole du NPD en matière d’Industrie, Guy Caron.
L’entretien de la flotte d’Air Canada constitue l’essentiel du travail d’Aveos. Les employés étaient toujours membres du syndicat qui représente les mécaniciens, les manutentionnaires de bagages et les membres du personnel de maintenance en piste d'Air Canada.
« Les conservateurs ne perdent pas une seconde pour brimer le droit de négocier collectivement des travailleurs, mais quand il s’agit de préserver les bons emplois canadiens, le gouvernement n’intervient pas et joue à l’autruche », a ajouté M. Caron.
-30-
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Youssef Amane, attaché de presse du caucus, 613-222-6993 ou youssef.amane@parl.gc.ca