LE GOUVERNEMENT DOIT FAVORISER LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS SOCIAUX EN NOMBRE ADÉQUAT, DIT NYCOLE TURMEL

De passage à Montréal, la chef du NPD dénonce l’inaction des conservateurs en la matière en ces temps d’incertitude économique 

MONTRÉAL — «Le gouvernement fédéral doit prendre ses responsabilités et financer adéquatement la construction et l’entretien des logements sociaux pour les familles», a affirmé la chef du NPD, Nycole Turmel, lors d’une rencontre avec différents intervenants sociaux du quartier Hochelaga-Maisonneuve. 

«La contribution financière d’Ottawa pour la construction de nouveaux logements sociaux est tombée à zéro depuis le 1er avril dernier, a rappelé Mme Turmel. Le gouvernement conservateur a le devoir moral de veiller au bien-être de toutes les familles du pays et cela passe notamment par un parc de logements sociaux adéquat», a-t-elle plaidé. Alors que les conservateurs s’apprêtent à engloutir aveuglément des milliards de dollars dans l’achat d’avions de chasse, il serait temps pour le gouvernement de revoir ses priorités. Investissons plutôt dans le logement social : c’est alors toute notre société qui en sortira gagnante.» 

Aux côtés de sa collègue Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga), Mme Turmel a rencontré des résidants et intervenants de ce quartier en pleine mutation. La chef de l’opposition officielle estime que la revitalisation actuelle d’Hochelaga-Maisonneuve est souhaitable, mais elle doit se faire sans que personne ne soit laissé pour compte. 

«Il faut que tous les Canadiens puissent se sentir chez eux peu importe leur situation économique, a-t-elle déclaré. C’est pourquoi le financement de logements sociaux en quantité suffisante doit être une priorité gouvernementale. Ce constat est vrai pour Hochelaga-Maisonneuve comme pour tous les quartiers centraux du Québec.» 

Selon le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), environ 982 000 ménages canadiens ont des besoins impérieux de logement.   

«La situation est préoccupante. Quand on dépense trop pour se loger, ce sont les autres besoins fondamentaux qui écopent», a quant à elle rappelé Mme Boutin-Sweet. 

« Les Québécois ont donné le coup d’Envoi. Ils ne veulent pas revenir aux vieux débats et aux scandales. En travaillant ensemble, nous remplacerons les conservateurs en 2015 et nous bâtirons un meilleur avenir pour les familles du Québec », a conclu Turmel.

-30-


Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
David Patry, attaché de presse, Service au caucus du Québec
514-238-8240 ou david.patry@parl.gc.ca