Le courrier à domicile, c'est fini

Le Flambeau de l'Est | Par Arnaud Barbet

D'ici cinq ans, le facteur ne montera plus chez vous. Les Montréalais et l'ensemble de la population canadienne devront retirer leur courrier dans des boîtes collectives. C'est en substance l'une des décisions prises par Postes Canada pour assurer la viabilité de l'entreprise. Le tiers des ménages canadiens qui avait encore la possibilité de recevoir leur courrier à la porte ne sera plus.

« Si cette décision est mise en œuvre, ce sera la fin d'une époque à Postes Canada. Nous reconnaissons que Postes Canada doit changer, mais pas de cette façon! », dénonce Denis Lemelin, président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).

Déjà deux tiers de la population profitent de nos services de boîtes communautaires, de nos boîtes postales multiples et rurales. Nos clients les apprécient », déclare Anick Losier, porte-parole de Postes Canada.

La transition en milieu urbain débutera en 2014 et sera complétée cinq ans plus tard.

Restructuration en cours

Dans l'est de Montréal, Postes Canada a déjà amorcé une restructuration. L'automne dernier, trois centres de distribution ont été fusionnés en un seul par la société d'État.

Depuis la transformation des succursales Tétreaultville, Hochelaga-Maisonneuve et Rosemont, plusieurs clients se sont plaints de cette décision.

« L'ouverture du dépôt Marseille a créé beaucoup de mécontentement dans la population, les commerces et les organisations. De nombreux citoyens ont contacté mon bureau de circonscription pour nous faire part de délais de livraison anormalement longs.

« Des personnes âgées nous ont raconté ne pas avoir reçu à temps des factures à payer et des professionnels reçoivent leurs colis en retard. La situation me préoccupe grandement », déplorait alors Marjolaine Boutin-Sweet, députée de Hochelaga.

Les députés de l'est de Montréal invitent les citoyens à leur faire part de situations problématiques.

 

Source : http://www.flambeaudelest.com/Vie-de-quartier/2013-12-13/article-3542839/Le-courrier-a-domicile,-cest-fini/1