LA PROROGATION DU PARLEMENT FÉDÉRAL NUIRA AUX INITIATIVES POUR LUTTER CONTRE L’ITINÉRANCE

MONTRÉAL — La suspension des travaux à la Chambre des communes paralyse plusieurs groupes communautaires encore en attente de financement du fédéral pour la lutte à l'itinérance, dénonce le NPD.

«Le premier ministre a prorogé le Parlement, mais cela ne nous empêchera pas de poser au gouvernement les questions urgentes, martèle la députée Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga). Si les ministres ne veulent pas travailler en Chambre, nous les interrogerons sur Twitter!»

La députée Boutin-Sweet demande depuis plusieurs mois d’indexer à l’inflation et de bonifier le financement du programme qui n’a jamais été ajusté au coût de la vie. Cependant, les conservateurs ont plutôt annoncé une diminution de l’enveloppe totale.

«C’est vraiment navrant. Et en plus, le ministre Jason Kenney n’est même pas capable de dire à quel moment il compte renégocier les ententes avec les provinces, ni à protéger des compressions les groupes qui reçoivent des fonds pour la lutte à l’itinérance», conclut la députée.

Le NPD qui exige du gouvernement qu’il dévoile rapidement les détails de la nouvelle stratégie fédérale de lutte contre l’itinérance sans quoi les groupes communautaires risquent des  bris de service et des centaines de canadiens dans le besoin en seront tristement affectés. 

Pour suivre Marjolaine Boutin-Sweet sur Twitter : @MarjBoutinSweet

- 30 -