LA PROGRAMMATION ET L’INFORMATION SÉVÈREMENT TOUCHÉES PAR LES COUPES CONSERVATRICES À RADIO-CANADA

OTTAWA — Le porte-parole du NPD en matière de Patrimoine, Tyrone Benskin, trouve déplorable que l’information et la programmation à Radio-Canada fassent les frais des compressions du gouvernement conservateur.
La direction de la CBC/SRC a révélé les impacts réels des coupes sur le diffuseur public, qui doit cesser la production de plusieurs émissions, dont Connect with Mark Kelley et mettre la hache dans son service d’information.
« On savait déjà que 650 personnes allaient perdre leur emploi, mais plus on en apprend sur ces coupes de 115 millions à Radio-Canada et plus c’est désastreux, affirme Tyrone Benskin. Le diable se cache dans les détails. »
À l’information, on note la disparition des correspondants en Afrique et en Amérique du Sud. « C’est notre regard sur ces parties importantes du monde qui s’éteint du même coup, indique Tyrone Benskin. Ce sont les bureaux à l’étranger qui distinguent l’information internationale de Radio-Canada. La réduction de cette couverture n’augure rien de bon. »
« Aux services français, on parle d’une baisse d’une dizaine de millions de dollars dans le financement de de la programmation de la télévision générale l'an prochain. Pour la radio, on assiste à la mise à mort d’émissions comme L’après-midi porte conseil. C’est énorme! lance le porte-parole adjoint du NPD en matière de Patrimoine, Pierre Nantel. C’est l’expression de la culture francophone de ce pays qui est en jeu. »
Et Radio-Canada n’est pas la seule victime du budget d’austérité des conservateurs. Il faut rappeler que le gouvernement Harper a décidé de couper sauvagement dans plusieurs institutions culturelles canadiennes, comme l’Office national du film (7 M$), Téléfilm Canada (10 M$), Bibliothèque et Archives Canada (10 M$), le Centre national des arts (2 M$), laissant entrevoir d’autres mauvaises surprises.
« En plus d’être un secteur créatif et dynamique, le milieu artistique est un moteur important de notre économie. Le gouvernement conservateur devrait être un allié des arts et non un ennemi. La culture fait partie de notre identité et de notre histoire », a ajouté M. Benskin, qui a participé ce matin à une manifestation devant la CinéRobothèque, une institution montréalaise qui existe depuis 20 ans et qui fermera ses portes en septembre prochain.
-30-
Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
David Patry, attaché de presse, Services au caucus du Québec
514-238-8240 ou david.patry@parl.gc.ca