ITINÉRANCE: IL FAUT PLUS QUE DES CHIFFRES, SELON MARJOLAINE BOUTIN-SWEET

OTTAWA — La porte-parole du NPD en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga), se désole que la motion M-455 sur l’itinérance présentement à l’étude par la Chambre des Communes ne propose qu’un décompte purement statistique des personnes sans-abri.

«Le gouvernement fédéral doit faire un portrait global de la situation de l’itinérance et chercher comment il peut en faire plus pour lutter contre ce fléau, estime la députée. Malheureusement, le projet que nous présente le député conservateur se contente de suggérer un recensement purement statistique, en ignorant de nombreux aspects du problème.»

Bien que la députée souligne qu’obtenir des statistiques plus précises sur la situation de l’itinérance au Canada est un pas dans la bonne direction, elle estime que ce n’est pas suffisant.

«Si les conservateurs sont sérieux dans leur lutte contre l’itinérance, ils doivent écouter les partenaires qui font face à ce problème sur le terrain, assurer un financement accru et récurrent à la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance et élargir la portée de l’étude qu’ils proposent, suggère Marjolaine Boutin-Sweet. Se contenter de chiffres, c’est rater une bonne occasion de déterminer les meilleures façons pour Ottawa de contribuer à aider ces personnes vulnérables.» 

-30-