Guerre de 1812 - Les célébrations coûteront 42 millions de plus

LE DEVOIR

     

La Presse canadienne; Stéphanie Marin

Ottawa -- La facture des célébrations de la guerre de 1812 prévues par le gouvernement du Canada sera plus élevée que ce qui avait été annoncé. Elle se chiffrerait à 70 millions de dollars, a indiqué hier le ministre du Patrimoine canadien, James Moore.

D'abord estimée à 28 millions, la facture serait finalement près de trois fois plus élevée, soit quelque 42 millions de plus.

Le ministre Moore s'est présenté au Comité du patrimoine hier pour justifier le budget de dépenses supplémentaires qu'il demande au Parlement d'approuver pour son ministère. Il a ainsi notamment requis 4,8 millions additionnels pour financer une longue liste d'activités et même un monument commémoratif à Ottawa pour souligner le 200e anniversaire du conflit armé qui a opposé le Canada aux États-Unis.

Mais après la réunion du Comité, le ministre a précisé que le coût total des célébrations serait d'environ 70 millions, dont quelque 40 millions proviendront de Patrimoine Canada. Environnement Canada, qui gère les parcs nationaux, assumera aussi une bonne partie des coûts. Plusieurs forts qui ont été le théâtre de batailles dans cette guerre se trouvent dans les parcs nationaux.

Lors de l'annonce officielle faite à la mi-octobre, l'estimation des coûts par le gouvernement était plutôt de 28 millions. Hier, le ministre Moore a expliqué les chiffres. «Tout ce qu'on prévoit, c'est à peu près 70 [millions], mais ça, ça inclut d'autres départements, Parcs Canada et tout ça, Environnement Canada», a déclaré le ministre lorsqu'il s'est fait demander si les 4,8 millions supplémentaires réclamés allaient couvrir les dépenses de toutes les activités.

Réécrire l'histoire

Même si les activités sont prévues sur une période de trois ans, soit la durée du conflit, le gouvernement n'entend pas réclamer de budget supplémentaire, a déclaré M. Moore. La guerre de 1812 a ouvert la voie à la création du Canada en 1867 et est un «événement qui a défini le Canada», a indiqué le ministre. A ce titre, il mérite d'être célébré, croit-il.

Le chiffre de 70 millions a semé la stupéfaction au sein du Nouveau Parti démocratique. «On a les shorts à terre quand on entend ça. On n'en revient pas», s'est exclamé le député Pierre Nantel, qui siège au Comité du patrimoine canadien. «Dans la période économique dans laquelle on est, on peut se demander si c'est vraiment pertinent de prioriser à ce point-là cette commémoration», a-t-il ajouté.

Selon lui, les intentions du gouvernement Harper sont faciles à cerner et veulent mener à une réinterprétation de l'histoire. Il veut forger une identité canadienne qui ne correspond pas aux valeurs de ceux qui n'ont pas voté pour les conservateurs, croit M. Nantel.

En plus du monument, le gouvernement prévoit des festivals, des reconstitutions de batailles un peu partout au pays ainsi que des programmes éducatifs pour les écoles. Des pièces de monnaie seront aussi frappées pour commémorer l'événement et un documentaire sera produit.