Droit au logement: le NPD mise sur la concertation

Le Courrier du Sud, en ligne, le 13 octobre 2012

Par Alexandre Lampron

LONGUEUIL - Le Nouveau parti démocratique (NPD) mise sur la concertation pour élaborer une stratégie pancanadienne relative à l'habitation de manière à garantir le droit au logement à tous les Canadiens.

De passage à Longueuil, samedi matin, dans le cadre de sa tournée pour jeter les bases de la politique du NPD sur cette question en vue de l’élection de 2015, la députée d’Hochelaga et porte-parole officielle en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet, avoue miser sur des mécanismes de concertation pour valoriser les engagements de son parti.

Selon Mme Boutin-Sweet, le gouvernement fédéral doit favoriser une meilleure disponibilité des logements aux Canadiens, peu importe leurs conditions, et doit accorder une attention aux besoins en matière de logement abordable, les listes d'attente continuant de s'allonger.

«La concertation, c’est la base de notre démarche, affirme Marjolaine Boutin-Sweet. Les gens qui prennent part à nos différentes consultations publiques sont des gens vivant les problèmes de logement au quotidien. C’est eux qui peuvent voir les solutions. C’est également la preuve que ce n’est pas nécessairement le NPD qui répondra aux questions et nous nous engageons à aller chercher l’information pour mettre en œuvre une meilleure législation afin d’assurer aux Canadiens un accès aux logements abordables qui soient adéquats et accessibles.»

Des outils législatifs

La députée rappelle aussi que la formation politique a récemment déposé deux projets de loi qui démontrent sa préoccupation relative aux logements. Le C-400 vise à mettre sur pied une stratégie canadienne, alors que le C-241, qui modifierait la Déclaration canadienne des droits, vise à faire reconnaître le droit de l'individu à un logement adéquat, à un prix raisonnable et sans obstacle injustifié.

«Nous pouvons miser sur notre plate-forme électorale de 2011, mais nous voulons vraiment développer beaucoup plus cette politique, et je crois que c’est en allant voir les gens issus du milieu pour mieux comprendre les besoins et les enjeux que nous parviendrons à peaufiner notre objectif», croit Majorlaine Boutin-Sweet.

«Un service essentiel»

Présent à l’événement, le député de Longueuil—Pierre-Boucher, Pierre Nantel, dit appuyer «sans réserve» les démarches entreprises par sa collègue.

«Il est tout à fait inconcevable que le droit à un logement abordable, accessible et sûr ne soit pas toujours garanti pour tous les Canadiens en 2012, croit M. Nantel. Le NPD se bat depuis longtemps pour que le logement soit plus justement considéré, au même titre que l'éducation et la santé, comme un service essentiel.»