Déclaration sur le renouvellement de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI)

Monsieur le Président, le programme fédéral SPLI contribue, en collaboration avec les différentes régions du Canada, à prévenir et à contrer l'itinérance. Une étude récente a démontré que dans la seule province du Québec, plus de 70 000 personnes ont récemment bénéficié de ce soutien financier. Dans la ville de Québec, les trois nouveaux intervenants du Café rencontre du centre-ville ont nourri, conseillé et accompagné 3 000 personnes. À Montréal, l'Unité d'intervention mobile l'Anonyme a travaillé en éducation et en prévention auprès de 1 000 hommes et 500 femmes, dont plusieurs jeunes.

Dans ma propre circonscription d'Hochelaga, le CAP Saint-Barnabé à lui seul a rénové une maison de chambres pour femmes, accueilli, nourri et soutenu 1 800 personnes, en plus d'être sur le point d'ouvrir un centre de répit pour des hommes sans-abri et des femmes prostituées.

La SPLI est le seul programme à financer des immobilisations. Sa survie et sa bonification sont essentielles. Le gouvernement doit s'engager en ce sens dans son prochain budget.