DÉCLARATION DE MARJOLAINE BOUTIN-SWEET CONCERNANT SON AVENIR POLITIQUE

mercipourtout

« C’est avec beaucoup d’émotions et après plusieurs mois de réflexions que j’annonce aujourd’hui que j’ai décidé de ne pas solliciter un troisième mandat en vue des prochaines élections fédérales.

 Je sais que pour bien représenter cette circonscription, il faut énormément de temps et d’énergie, car les enjeux sont multiples et complexes. Je vais avoir 64 ans lors de la prochaine élection fédérale et je me rends compte que je n’ai plus le même niveau d’énergie que j’avais en 2011. Par respect pour les gens d’Hochelaga, il était hors de question de ne vous représenter qu’à moitié. Même si le cœur y est, le niveau d’énergie n’y est plus.

 La décision a été difficile à prendre, car j’ai un profond attachement pour mes concitoyennes et concitoyens, que j’ai l’honneur de représenter depuis maintenant huit ans. Cependant, force est de constater qu’il est temps pour moi de tirer ma révérence. Vous pouvez compter sur moi pour terminer mon mandat et continuer à être votre voix à Ottawa jusqu’à la prochaine élection. L’accès aux logements sociaux, la lutte aux inégalités sociales, la protection de notre planète sont des enjeux que je me dois de continuer à défendre au cours des prochains mois à la Chambre des communes et qui vont définir notre avenir. Si je peux utiliser ces quelques mois privilégiés qui me restent en tant que votre députée pour accentuer la pression auprès du gouvernement, je vais le faire.

 Ma plus grande fierté réside dans le fait que nous avons traité plus de 1400 dossiers citoyens, dont certains étaient très complexes. D’avis d’expulsions en problèmes avec l’Agence du revenu du Canada, mon approche a toujours été la même, soit de mettre le citoyen au cœur de mes priorités. J’ai travaillé très fort pour être une membre active au sein de ma communauté. Par nos efforts concertés, je suis fière d’avoir été en mesure de débloquer des sommes pour relocaliser Dopamine et pour ouvrir un refuge au Cap Saint-Barnabé.

 Avec mon équipe, nous avons présenté notre vision pour la revitalisation des terrains longeant le Port de Montréal. Nous avons publié notre propre rapport sur la spéculation immobilière dans Hochelaga. En tant que porte-parole du NPD en matière de Logement, j’ai présenté un rapport de ma tournée pancanadienne sur la crise du logement et j’ai déposé un projet de loi demandant que le droit au logement soit officiellement reconnu. Si j’ai vu trop de misère dans mon quartier pour rester inactive, j’aimerais par-dessus tout reconnaître le travail remarquable des organismes d’Hochelaga, qui viennent en aide aux personnes qui en ont besoin.

 Tout au long de ces huit années, le respect de la qualité de vie des personnes et de leur dignité a été au cœur de mon approche en tant que votre représentante à la Chambre des communes. Pour moi, être députée, c’est de donner une voix forte aux personnes vivant des situations difficiles, que des organismes qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts aient une interlocutrice directe et que les personnes désespérées se présentant à mon bureau les larmes aux yeux soient accueillies dignement et que nous prenions le temps de les aider. C’est ça être une députée néodémocrate.

 Bien que je ne sollicite pas un troisième mandat, je sais qu’il y a une belle relève au NPD pour poursuivre mon travail. L’association NPD Hochelaga est bien en vie et plusieurs personnes m’ont déjà approché pour se présenter sous notre bannière. Ce sera bien sûr aux membres de décider et je veux les assurer de mon appui.

 Je voulais vous dire du fin fond du cœur, merci beaucoup pour toutes ces belles années. Comme Jack Layton l’a dit si bien : aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde. »

Marjolaine