DAVANTAGE DOIT ÊTRE FAIT POUR ÉVITER UNE CRISE DU LOGEMENT

Le NPD et le FRAPRU appuient le rapport de la Commission populaire itinérante sur le droit au logement

OTTAWA — La Commission populaire itinérante sur le droit au logement, qui a fait le tour du Québec en 2012, a publié un rapport préoccupant sur la situation du logement dans la province.

La porte-parole de l’Opposition officielle en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga), entend déposer les recommandations de ce rapport à la Chambre des communes, afin de sensibiliser les élus à la situation.

Dans les prochains jours, le NPD déposera aussi une motion exigeant du gouvernement qu’il collabore avec les provinces pour étendre le financement fédéral dans le logement social. « Je soutiens entièrement les recommandations du rapport  de la Commission, indique Mme Boutin-Sweet. Il faut que le gouvernement conservateur en fasse davantage pour respecter ses obligations, sans quoi nous nous dirigeons tout droit vers une importante crise du logement.»

Le gouvernement fédéral a pourtant une responsabilité claire en matière de logement. « Les conservateurs doivent renouveler les ententes à long terme sur le logement social et augmenter l’aide qu’ils accordent aux différents programmes d’habitation. Le NPD a proposé une stratégie pancanadienne sur le logement, qui visait à s’assurer que chaque personne ait accès à un logement sécuritaire, accessible et abordable. Mais les conservateurs ont préféré tourner le dos aux Canadiens dans le besoin. »

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Youssef Amane, attaché de presse, 613-222-6993 ou youssef.amane@parl.gc.ca