CHANGEMENTS CLIMATIQUES : L’INACTION DES CONSERVATEURS MET DES EMPLOIS EN PÉRIL

Les partenaires commerciaux du Canada avancent. À cause des conservateurs, le Canada recule 

TORONTO – Les annonces réchauffées sur la qualité de l’air n’aideront pas les familles canadiennes dont  les emplois et la santé sont menacés par l’inaction des conservateurs en matière de lutte aux changements climatiques, a souligné lundi la chef de l’opposition officielle, Nycole Turmel. 

« Les conservateurs de Stephen Harper ne peuvent faire oublier six ans d’inaction sur les changements climatiques, a-t-elle déclaré. Ils tentent de nous cacher que le Canada recule alors que le reste du monde progresse vers une énergie plus propre et plus verte.» 

Mme Turmel trouve inacceptable le flou qu’entretient le gouvernement Harper au sujet de sa participation au protocole de Kyoto, dont l’avenir doit être discuté au cours des prochains jours à la conférence de Durban, en Afrique du Sud. 

Pour sa part, la députée néo-démocrate Megan Leslie a rappelé que le manque de vision du gouvernement conservateur en matière d’environnement avait déjà coûté très cher au Canada. D’importants partenaires commerciaux commencent à nous tourner le dos parce qu’ils ne veulent pas de notre pétrole sale. 

« La vérité est que l’inaction des conservateurs tue des emplois canadiens. L’Europe et les États-Unis nous ferment leurs portes parce que ce gouvernement n’a pas de plan, a déclaré Megan Leslie (Halifax).  Les Canadiens veulent que le Canada suive la voie de l’énergie verte. Ils ne veulent pas qu’on abandonne le protocole de Kyoto. »  

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Karl Bélanger, attaché de presse principal, 613-720-6463 or Karl.Belanger@parl.gc.ca