CE GOUVERNEMENT ARROGANT NE DEVRAIT PAS POUVOIR ÉCHAPPER À L’OPPOSITION: NPD

Le NPD présente une motion afin que les conservateurs ne puissent plus limiter les débats sur les projets sans raison valable

OTTAWA – Le leader parlementaire et député de Windsor-Tecumseh, Joe Comartin, a présenté une motion aujourd’hui afin d’empêcher les conservateurs de continuer à porter atteinte à la démocratie canadienne en limitant le débat sur les projets de loi et en accélérant le processus législatif comme ils l’ont fait à sept reprises depuis le début de la session parlementaire.

Nycole Turmel, la chef du NPD, a demandé aux conservateurs d’arrêter d’esquiver l’opposition.

« Le Règlement relatif à la clôture et à l’attribution du temps pour les débats concernant les projets de loi doit être modifié afin que les conservateurs cessent de mettre fin aux débats prématurément et sans bonne raison », a déclaré Mme Turmel. « La limitation du débat est un affront pur et simple à la démocratie », a-t-il ajouté.

 « L’examen approfondi d’un projet de loi et le débat qui en découle sont des responsabilités fondamentales des députés et la limitation du débat restreint la capacité des députés de s’acquitter de cette tâche comme il se doit », a déclaré Mme Turmel.

Dans sa motion, le NPD propose que le président de la Chambre entreprenne une étude et fasse des recommandations afin de modifier le règlement relatif à la clôture et à l’attribution du temps pour les débats. En vertu des nouvelles dispositions, un ministre serait tenu de motiver sa demande de clôture d’un débat.

« Depuis la reprise des travaux à la Chambre, les conservateurs se croient tout permis. Mais leurs agissements sont antidémocratiques.  Assez, c’est assez ! Ils utilisent les mêmes excuses pour limiter les débats, fois après fois » a affirmé Mme Turmel. 

« Le NPD veut s’assurer que les députés font leur travail. Les Canadiens nous ont envoyés à la Chambre des communes et veulent que nous fassions notre travail convenablement, mais ce n’est pas ce qui se passe à cause de ce gouvernement déconnecté de la réalité qui n’écoute pas les préoccupations des Canadiens et limite les débats sur des questions qui les touchent directement », a-t-elle ajouté.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:
Karl Bélanger, attaché de presse principal, 613-720-6463 ou Karl.Belanger@parl.gc.ca