BILAN DE FIN DE SESSION PARLEMENTAIRE DE LA DÉPUTÉE FÉDÉRALE D’HOCHELAGA

Faire de la politique différemment en misant sur le travail collectif, l’innovation et l’espoir par et pour la population d’Hochelaga

MONTRÉAL — Dans une session parlementaire marquée par les scandales des sénateurs conservateurs et libéraux, Marjolaine Boutin-Sweet garde le cap sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens et citoyennes d’Hochelaga.

« Les conservateurs montrent tous les signes d’un gouvernement usé et fatigué. Le NPD, au contraire, est plein d’énergie et prêt à les remplacer en 2015 », indique la députée néo-démocrate. « Je suis vraiment heureuse de pouvoir passer la période estivale avec les citoyennes et citoyens de la circonscription. C’est un moment privilégié pour en apprendre davantage sur leurs préoccupations ».

Même si la session parlementaire a été marquée par l’omniprésence de plusieurs sujets nationaux, Mme Boutin-Sweet a aussi fait avancer plusieurs dossiers spécifiques à Hochelaga, dont celui du déménagement de l’organisme Dopamine et l’ouverture du centre de répit au CAP St-Barnabé.

« Après des années de travail par mon équipe et celle des autres élus du quartier, nous verrons enfin ouvrir ces services essentiels dans les prochains mois », se réjouit la députée.

Rappelons également que Mme Boutin-Sweet siège sur deux comités permanents de la Chambre des communes soit celui du Patrimoine et celui des Ressources humaines. « Malgré les nombreuses heures et responsabilités que ces tâches impliquent, il est extrêmement réjouissant de voir certains dossiers évoluer dont celui des fins de conventions entre la SCHL et les logements sociaux. J’ai d’ailleurs déposé une motion visant à reconduire les budgets alloués au logement social. Cette motion permettrait de maintenir de nombreuses personnes de la circonscription et de partout au Canada dans des logements subventionnés et adaptés à leur revenu », espère Mme Boutin-Sweet.

Tout au long de la session, la députée et le NPD ont martelé de questions pointues le gouvernement pour le forcer à rendre des comptes à la population. « Il est encourageant que notre proposition sur la transparence des budgets des députés soit acceptée par les autres partis. » déclare la députée. « À ce sujet, je suis fière de rendre accessible à tous et à toutes les dépenses de mon bureau sur mon site internet. »

Au même moment, l’équipe de Thomas Mulcair a aussi réussi à imposer de ses propres idées. « Jack Layton disait toujours qu’il ne suffisait pas d’être une force d’opposition, nous devons aussi être une force de proposition et nous avons prouvé notre valeur lors de cette session parlementaire », affirme Mme Boutin-Sweet.

Le NPD a entre autres fait adopter à l’unanimité de la Chambre des communes, un projet de loi qui assurera le bilinguisme des agents du Parlement, une victoire pour le Québec et les minorités linguistiques du Canada. Ils ont aussi promis d’abolir le Sénat, une mesure qui permettrait d’économiser près de 100 millions de dollars par année aux contribuables.

-30-