BILAN 2013 SUR LA SCÈNE FÉDÉRALE : LE NPD FAIT PASSER UNE DURE ANNÉE À STEPHEN HARPER

Marjolaine Boutin-Sweet et l’équipe du NPD ont prouvé qu’ils peuvent remplacer les conservateurs en 2015

MONTRÉAL — Alors que Stephen Harper vient de vivre sa pire année comme premier ministre grâce au travail de Thomas Mulcair et de l’équipe néo-démocrate, la députée Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) dresse un bilan positif de son travail à la Chambre des communes.

« Au cours de cette session écourtée par la prorogation du Parlement, j’ai continué à demander au gouvernement qu’il rende des comptes dans les dossiers du logement social et de la lutte à l’itinérance, ainsi qu’en ce qui concerne le financement de nos infrastructures », a indiqué Mme Boutin-Sweet.

Rappelons que, dans son budget 2013-2014, le ministre des Finances a annoncé le renouvellement partiel de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance, ainsi qu’un nouveau plan d’infrastructure sur dix ans, mais que les modalités de mise en œuvre de ces programmes se font toujours attendre. De plus, le gouvernement ne s’est toujours pas engagé à renouveler l’enveloppe destinée aux ententes d’exploitation à long terme avec les fournisseurs de logements sociaux, dont les coopératives d’habitation.

La députée d’Hochelaga a aussi appuyé les démarches de ses collègues néo-démocrates qui demandaient entre autres l’abolition du Sénat, le financement à long terme des infrastructures et l’augmentation progressive des prestations de retraite. Malheureusement, les conservateurs ont voté contre toutes ces mesures. 

Ça bouge dans Hochelaga

Plusieurs dossiers ont occupé Mme Boutin-Sweet dans les dernières années. 

« Après des années de travail et grâce à la ténacité de toute la communauté, je me réjouis que l’organisme Dopamine soit enfin établi sur la rue Ste-Catherine », déclare Marjolaine Boutin-Sweet. Notons que l’augmentation du taux de fréquentation de l’organisme depuis son implantation démontre toute l’importance de cette relocalisation. 

Un autre dossier d’importance autant local que pancanadien est la fin des ententes d’exploitation à long terme entre les fournisseurs de logements sociaux, dont les coopératives et les OSBL d’habitation ainsi que les HLM. « Ce dossier fait partie de l’une de mes priorités depuis plusieurs années », insiste la députée. « Pour le quartier uniquement, c’est des centaines de logements subventionnés qui seront affectés. C’est aussi des centaines de personnes seules et de familles qui pourraient voir leur loyer augmenter ou attendre encore plus longtemps afin d’obtenir un logement subventionné. Je m’oppose fermement à cette éventualité, ce n’est pas une fatalité », déclare Marjolaine Boutin-Sweet. 

Finalement, la députée d’Hochelaga se battra contre les coupures annoncées récemment à Postes Canada afin d’assurer un service de qualité pour l’ensemble de la communauté.

– 30 –