ASSURANCE-EMPLOI : LA VOLTE-FACE DES CONSERVATEURS EST UNE BONNE NOUVELLE, DIT MARJOLAINE BOUTIN-SWEET

Ottawa recule sur un volet important de sa réforme controversée  

MONTRÉAL — La députée néo-démocrate Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga) s’est réjouie aujourd’hui de la volte-face du gouvernement conservateur au sujet d’un volet particulièrement controversé de sa réforme de l’assurance-emploi. Pas plus tard que la semaine dernière, le gouvernement avait pourtant voté contre une motion du NPD demandant exactement cet assouplissement pour les personnes les plus vulnérables.

La réforme telle que proposée initialement pénalisait particulièrement les personnes touchant des prestations d’assurance-emploi qui désiraient retourner sur le marché du travail. Une personne travaillant peu d’heures ou gagnant un bas salaire gardait ainsi moins d’argent que si elle était restée sur l’assurance-emploi.

«Le travail acharné des députés de l’opposition officielle a joué un rôle crucial
dans cette décision qui constitue une bonne nouvelle pour tous les chômeurs canadiens qui reçoivent des prestations et qui veulent retourner sur le marché du travail», estime Mme Boutin-Sweet. «Les conservateurs proposaient plutôt de décourager le travail en pénalisant les travailleurs à faible revenu.» 

«Nous sommes heureux de constater que la ministre ait enfin écouté les demandes du NPD et qu’elle ait accepté de faire marche arrière avec ses changements téméraires», ajoute pour sa part la porte-parole de l’opposition officielle en matière d’assurance-emploi, Anne-Marie Day.  

Le NPD continuera à suivre cet enjeu de très près puisque d’autres éléments de la réforme des conservateurs sont inacceptables pour les travailleurs, particulièrement le fait que ces ajustements ne s’appliqueront pas aux chômeurs qui ont commencé à réclamer des prestations à partir du 5 août dernier.