28 DÉPUTÉS NÉODÉMOCRATES SE PRONONCENT SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN D’AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT

Le transport en commun, la sauvegarde des zones agricoles et le développement économique identifiés comme enjeux prioritaires

 

MONTRÉAL — Dans le cadre des consultations sur le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD), les 28 députés du NPD de la Communauté métropolitaine de Montréal ont travaillé ensemble durant plusieurs semaines pour produire un mémoire fidèle aux valeurs partagées par les citoyens de la grande région de Montréal.

«Nous avons l’assurance que les marchés et les infrastructures peuvent s’épanouir tout en s’accommodant de façon durable de leur environnement, des cours d’eau, des quartiers et du désir de qualité de vie des citoyens», estiment les députés.

Intitulé Une métropole à visage humain : pour une Communauté métropolitaine de Montréal verte, durable et prospère, le mémoire est le fruit d’un effort collectif visant à enrichir et appuyer les réalisations du PMAD.

Les députés néodémocrates signataires ont identifié trois axes prioritaires. Les élus sont tout d’abord résolument en faveur du développement de l’offre de transport en commun. Selon eux, il faut un système de transport en commun efficace en investissant maintenant afin de stimuler l’économie et de faire de la grande région de Montréal un endroit où il fait bon vivre. Les néodémocrates croient également qu’il est important d’avoir recours à des technologies innovatrices telles que les trains électriques pour faire face au défi que constitue l’amélioration du réseau de transport en commun.

Les députés du NPD appuient par ailleurs l’orientation du Rapport de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois qui stipule que «le territoire agricole est un bien collectif et il doit être protégé, dans l’intérêt de l’ensemble des Québécois et des Québécoises».

Ils partagent ainsi l’avis selon lequel il est important de protéger les terres agricoles du dézonage et de l’étalement urbain, en partenariat avec leurs partenaires municipaux et provinciaux, et défendre, du même coup, la sécurité alimentaire de ses résidants.

Les députés estiment important de poursuivre le développement de la grande région de Montréal, mais ce développement doit être digne du 21e siècle et correspondre aux valeurs de ses habitants.

«Il faut d’une part être à l'affût des philosophies de développement qui ont une valeur ajoutée, soit un potentiel de bonification du bien-être commun ou une utilisation optimale et intégrée des ressources, disent les députés. D’autre part, tant du point de vue de la diminution des temps de transport que de l’utilisation rationnelle des infrastructures, il faut envisager une plus grande intermodalité en ce qui touche au transport des ressources et des marchandises.»

Le projet de Plan métropolitain d’aménagement et de développement a été adopté le 28 avril 2011 par le conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal et est ouvert aux consultations publiques. «Comme députés néodémocrates de la grande région de Montréal, nous avons reçu la confiance des citoyens le 2 mai dernier et nous considérons qu’il est notre devoir de nous exprimer sur des enjeux fondamentaux qui guideront la croissance de la métropole québécoise pour des années», conclut la députée Hélène LeBlanc (LaSalle—Émard).

 -30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

David Patry, attaché de presse, Service au caucus du Québec (514) 238-8240 ou david.patry@parl.gc.ca