23e NUIT DES SANS-ABRI: LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DOIT JOUER UN RÔLE ACCRU, DIT MARJOLAINE BOUTIN-SWEET

Alors que le PIB canadien a augmenté de 35% depuis 2006, il y a toujours plus de personnes en situation d’itinérance dans nos rues

OTTAWA À l’approche de la 23e Nuit des sans-abri, le NPD demande au gouvernement fédéral de jouer un rôle accru face au défi de l’itinérance, notamment en augmentant l’enveloppe réservée à la Stratégie des partenariats de lutte à l’itinérance (SPLI) jusqu’à un montant de 50 millions $ pour le Québec ainsi qu’en investissant davantage dans la construction de logements sociaux.

« Un pays riche comme le nôtre devrait tout mettre en œuvre pour aider ses citoyens les plus démunis, dit Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga). Le gouvernement fédéral a un rôle à jouer dans la lutte contre l’itinérance. Il pourrait par exemple augmenter le nombre de logements sociaux et augmenter le budget de la SPLI.»

Rappelons qu’à Montréal, environ 30 000 personnes étaient en situation d’itinérance en 2006, selon un estimé fédéral qui évaluait alors ce nombre à 150 000 pour le Canada en entier. Le phénomène, loin de s’estomper, suit une tendance à la hausse, alors que le PIB canadien a augmenté de 35% depuis cette date. Pourtant, les subventions octroyées aux différents organismes luttant contre l’itinérance n’ont pas été augmentées depuis plusieurs années.

De plus, une étude parue en septembre 2012, démontre qu’il est moins coûteux de mettre un toit sur la tête à un sans-abri que de lui fournir des services d’urgence pour tenter de régler le problème créé par une pénurie de logement sociaux.

« Cette nuit est une occasion pour démontrer notre solidarité avec nos concitoyens qui dorment dans la rue et, parfois, meurent de faim ou de froid », souligne Mme Boutin-Sweet.

La 23e édition de la Nuit des sans-abris se déroulera le 19 octobre prochain à différents endroits du Québec.

– 30 –